Accueil / Accessoires déco / Cuisine / La cafetière italienne : comment cela fonctionne ?

La cafetière italienne : comment cela fonctionne ?

Une cafetière italienne, ce petit ustensile si pratique et si rapide pour se faire un délicieux petit expresso italien, mais quel est le principe réel de la cafetière italienne.

Une cafetière italienne se compose généralement de trois parties :
- Il y a la partie du bas, celle dans laquelle on va mettre l'eau jusqu'à une certaine hauteur qui ne dépassera pas la hauteur nécessaire au petit tamis qui s'encastre dans ce réservoir, et dans lequel sera inséré le café moulu.
- un petit réservoir tamis pour le café, comme vu ci-dessus, cette partie s'encastre sur le haut du réservoir de la partie basse de la cafetière.
- Enfin il y a la partie haute de la cafetière, qui vient se visser sur la partie basse et qui elle, récupérera le café qui sera ensuite prêt à servir.

Certaines cafetières sifflent dès que le café est prêt. On remarque dans cette partie une cheminée par laquelle passera le café.
Effectivement, le café se fait depuis le bas de la cafetière jusqu'en haut. C'est par un système qui se dénomme lixiviation de vapeur forcée, et, sous l'effet de la chaleur, la cafetière mise sur le feu, que l'eau va s'évaporer petit à petit en vapeur. Cette vapeur d'eau va traverser le café ou le filtre à café, pour ensuite remonter jusqu'au tuyau de la partie haute de la cafetière, par la cheminée de laquelle s'écoulera le café ainsi préparé ...
Un principe tout simple pour un café à l'arôme préservé.
La cafetière italienne, sert à la fois d'ustensile à préparer le café, mais elle est prévue aussi pour le servir, en effet, la partie haute possède un bec verseur.

En général, il faut rester à proximité de la cafetière pour pouvoir arrêter le feu dès les premiers "glouglous" de l'eau et dès que la cafetière émet un bruit assez caractéristique...
Cette précaution vise surtout à ne pas dénaturer le café. Dès le bruit, il faut éteindre le feu, et attendre quelques instants avant de servir. 

Voilà il ne reste plus qu'à déguster...