Accueil / Astuces et conseils / Entretien des bois extérieurs

Entretien des bois extérieurs

Le bois est souvent choisi pour sa noblesse et son aspect écologique qui le distingue des autres matériaux. En contrepartie, il demande un entretien régulier. Cela est d’autant plus nécessaire lorsqu’il s’agit de bois pour les fenêtres, balcons, terrasses ou autre espace extérieur car il est tout le temps exposé aux risques des intempéries et aux agressions externes qui accélèrent son vieillissement et entrainent sa détérioration.

Le bois compte deux ennemis principaux :

Les rayons solaires UV qui engendrent des brulures sur les façades. En effet, comme c’est le cas pour nos peaux, ils provoquent des fissures et des crevasses qui abiment la surface du bois et le fragilisent sur le long terme.

L’humidité quant à elle est plus dangereuse car elle favorise le développement de moisissure et offre un environnement propice aux insectes xylophages qui attaquent le bois à l’intérieur jusqu’à le détruire totalement si elles ne sont pas traiter rapidement.

Traitement naturels pour un bois sain et durable.

Bien évidemment, il existe sur le marché plusieurs traitements préventifs pour protéger le bois, mais ils présentent l’inconvénient d’être fabriqués de produits chimiques. N’existe-t-il pas des remèdes naturels pour préserver le bois et maintenir son essence écologique ?

La réponse est oui. Pour commencer, il faut tout d’abord choisir l’essence adaptée à l’utilisation externe. On distingue principalement le châtaignier, le chêne ou le robinier. Pour le bois  exposé au sol, il ne doit pas contenir l’aubier qui est la partie périphérique du tronc riche en sucres qui attirent les insectes xylophages.

Les traitements thermiques sont aussi recommandés pour la protection du bois en profondeur. Réalisés dans des fours spéciaux à des températures entre 210° à 250°, ces derniers immunisent le bois contre l’humidité  et le rendent très résistant aux  invasions d’insectes et de champignons. Par contre ce procédé présente le risque de fragiliser le bois à cause des températures excessives auxquelles il est exposé. D’autres techniques comme l’oléothermie ou le Wood Protect sont plus adaptées car le bois n’est exposé qu’à 140° maximum avec une immersion dans mélange d’huiles végétales comme l’huile de lin qui rend le bois résistant en plus au rayon UV.

Jusqu’ici nous n’avons abordé que les techniques de protection du bois en profondeur, mais qu’on est-il de la surface externe ?

Il faut savoir que l’eau de pluie est assez acide ce qui fragilise le bois au file du temp. Induire les façades par des huiles naturelles comme l’huile de térébenthines, les lasures ou encore les peintures bio qui forment un véritable écran contre les UV grâce a leur teneur en craie,  constituent à ce titre, les meilleurs traitements pour les façades.