Accueil / Astuces et conseils / Les insectes xylophpages : une calamité

Les insectes xylophpages : une calamité

Il n’y a pas de pire ennemi du bois que les insectes xylophages qui peuvent détériorer le bois des demeures jusqu’à entraîner leur effondrement.

Les espèces xylophages :

D’origine grecque, le terme xylophage veut dire littérairement « mangeur de bois », renvoie aux insectes qui se nourrissent de celluloses présentes dans le bois. On distingue principalement les termites et les insectes à larves, qui sont les deux espèces les plus connues en Europe.

Les termites : appelé également les fourmis blanches, elles existent 6 espèces recensées en France, elles vivent souterrain  dans le sol et s’attaquent au bois pour se nourrir puis pour y construire leur niche d’où leur dangerosité

Les insectes à larve : les adultes sont inoffensifs ce sont plutôt les larves qui séjournent longtemps parfois des années avant de devenir adules.

Ces espèces s’attaquent au bois de la maison : charpente, poutre, planchers…etc. En comparant les deux espèces, ce sont plutôt les termites qui sont les plus dangereuses en termes de dégâts, c’est bien pour cette raison que les autres espèces sont exclues de la législation liée à la protection et l’entretien des bâtiments.

Comment combattre les insectes xylophages ?

Les insectes xylophages sont silencieux et très discrets, ce qui rend leur détection difficile lorsqu’elles envahissent le bois de la demeure. Il vaut mieux donc être très attentif et vérifier régulièrement l’état de votre bois.

Le signe flagrant de leur présence est bien évidement l’apparition de petits trous à intervalles réguliers, dans ce cas un traitement curatif s’impose pour les éliminer et immuniser le bois contre les nouvelles attaques .

Les parties bois endommagées sont d’abord enlevées grâce à la technique de « bûchage ». Le professionnel ne doit garder que les parties non atteintes et solides. Par la suite, un insecticide spécial (appliqué contre tous les insectes xylophages) sera pulvérisé ou appliqué par pinceau. Deux couches à 24 heures d’intervalle sont nécessaires pour s’assurer de l’éradication des insectes avec par exemple du xylophène

Lorsque le bois a une section supérieure à 80 cm, il est nécessaire de procéder en plus à un traitement par injection pour atteindre les parties profondes du bois. La technique consiste à percer des trous dans le bois et d’y injecter l’insecticide.

Il est vivement recommandé en cas de traitement de recourir aux services des professionnels. Cela vous garantira d’abord un meilleur résultat grâce à leurs connaissances du phénomène, les risques sont quand même considérables car cela peut entraîner l’effondrement de la maison. Le recours au professionnel vous évitera également de manipuler des produits hautement toxiques.